Quand le BP de la Présidence pond une grenade de la fragmentation nationale
Source : Autres : Dernière Mise à jour : 14/12/2015
Lu : 665 fois
Evidemment Alpha était pendu au téléphone avec Obama, Hollande et probablement Tibou Kamara, Bah Oury ou Sadakadji, parlant de la réconciliation nationale. Cependant, les communicateurs d’Alpha président, lisent les yeux fermés et écoutent en se bouchant les oreilles. Ce sont des saboteurs ou des sabotèrs, RPG ou Rpècès. Ils ne savent pas que la presse, papier, audio-visuelle, ou électronique, est la voix du peuple, et que tant que des sourds-dingues aux commandes de la communication de la présidence, de l’Etat qui vivent de la sueur, des sous et du sang du peuple, ne veulent pas accepter que la presse soit le porte-voix du peuple, cette dernière ne pourrait être porteuse d’une parole nationale ; loin s’en faut ! Au moment donc où Alpha semble entendre se libérer des tenailles voraces de camarillas qui prétendent être faiseurs de roi, voilà que ces « mesquins » choisissent leurs plumitifs de paille, leurs clavistes, leurs esclaves au sens latin (slavus ?). D’ailleurs, cette opération de dissémination nationale va jusque dans les organes de presse eux-mêmes où chez un canard boiteux, tel un missile à tête chercheuse, le communiqué de nos « cracs » identifie et invite un larbin, ver solitaire, quitte à rendre triste le « patron » de l’organe lui-même.

En effet malgré le démenti de l’ensemble des structures indépendantes censées représenter la presse dans sa diversité, il y a des journaux papiers ou en ligne ou audio-visuels, qui sont invités à ce marketing absolument contraire aux dernières postures d’Alpha, qui menacent de rester des postillons crachotés sur l’unité nationale qu’on croyait être le premier chantier de ce second mandat.

D’ailleurs la cohérence ou la logique est leur dernier souci. Ils affirment d’un trait tordu que l’invitation des ex premiers ministres est personnelle. Ciel ! Premier ministre est un concept abstrait, avant d’être incarné. J’appelle un chat un chat, moi. Si je veux, j’invite Sidya, Cellou, Tidiane Souaré, Lansana Kouyaté ou Komara si je veux compliquer les choses. En se demandant si ce dernier est invité en tant qu’ex PM ou patron de l’OMVS, cela enrichirait la mémoire trouée - ou truandée - des lambdas que nous sommes. Ou, tiens, Cellou : ex PM ou chef de file de l’ex opposition ? Même pas d'imagination avec ça.


Faut-il abandonner face à tant de médiocrité ?

Je ne citerai ni site, ni journaliste (1), Dieu – Exalté ! -– fera le tri entre les Siens et les chiens qui aboient pendant que la caravane passe.

En effet, tous ces petits calculs mesquins seront balayés par la grande tempête du désert de Siam quand cette terra incognita deviendra une nation.





Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>