Incendie à Kaporo : Le témoignage de la victime
Source : Autres : Dernière Mise à jour : 16/12/2015
Lu : 646 fois

Après avoir passé une nuit à éteindre le feu, à essayer de récupérer les biens qu’il avait et après avoir pleuré son sort, Amara Camara jeune diplômé en mines et locataire de la maison incendiée revient sur les faits à notre micro :

 

« Hier, dans les environs de 19h, j’étais seul dans la chambre et j’ai fait ma prière jusqu’à 20h ensuite je suis sorti en remettant la clef à la vieille pour aller faire un transfert. Avant que je ne vienne, j’ai trouvé que ma chambre était déjà incendiée, en flamme donc j’ai tenté de récupérer mos dossiers les plus importants surtout mes attestations et mon diplôme mais je n’ai pas pu. Hélas, le feu m’a pris, j’ai les mains brûlées car j’ai tenté de récupérer les dossiers les plus importants ; les habits quand même je pouvais les récupérer mais les dossiers comme ça, étant en Guinée on sait comment les récupérer si tu n’as pas d’argent et surtout la soutenance. Le plus important pour moi était de faire sortir ces dossiers-là, j’ai tenté, mais je ne suis pas parvenu et les gens ont demandé à ce que je me ressaisisse et que je remette à Dieu. Je remercie Dieu comme il n’y a pas eu de perte en vie humaine mais quand même les dégâts matériaux étaient très énormes, on a presque tout perdu, aucune chose n’est sortie, aucun vêtement, aucun dossier, aucune chaussure, rien, on a presque tout perdu mais on remercie car il n’y a pas eu de perte en vie humaine et c’est le plus important. Vraiment on lance un appel à toute la population, au chef de l’Etat de nous venir en aide. »





Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>