Un chercheur américain accuse Sable Mining d’avoir versé 6 millions USD à Boubah Sampil
Source : Autres : Dernière Mise à jour : 21/12/2015
Lu : 1280 fois
David Rice, professeur et chercheur à New York University (USA), dirige  le «Projet des dividendes du développement» (Development Dividend Project) qui examine la manière dont les pays en développement en Afrique peuvent tirer parti du commerce, des investissements et d’une bonne gouvernance.

Dans une Tribune signée le 17 décembre dernier, dans Jolpress il a qualifié l’approche du gouvernement guinéen d’hypocrite par rapport à la gestion des mines du Sud. Parce que selon lui, la Guinée exige la construction d’un chemin de fer de la Forêt vers la Basse Guinée, pendant qu’elle accorde à Sable Mining le droit de passer par le Liberia pour exporter sa production.

Le chercheur présente Aboubacar Sampil, PDG de Nimba Holding et de West Africa Exploration (filiale de Sable Mining), comme un ami très proche du fils du président guinéen. Selon lui, Sable Mining fait l’objet d’une enquête en raison du soutien financier à la première campagne électorale d’Alpha Condé en 2010, « à l’issue de laquelle l’exploitant s’est vu accorder les droits pour le Mont Nimba.  A priori, Sable aurait versé 6 millions USD en honoraires de services de conseil à Aboubacar Sampil, un ami très proche de Mohamed, le fils d’Alpha Condé, et un proche conseiller du président ».





Notez cet article :
1
2
3
4
5

Note : 5/5
 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>