FIFA : Pourquoi cette demi-sanction pour Blatter et Platini ? (Par Moise Sidibé)
Source : Autres : Dernière Mise à jour : 21/12/2015
Lu : 2822 fois

La FIFA n’a pas tranché, elle a tergiversé dans son verdict : 8 ans de suspension de toute activité liée au football pour Michel Platini, mais pour Sepp Blatter, c’est fini et 80 mille francs suisses d’amende pour le premier et 50 mille francs pour Sepp Blatter. Singulière façon d’équilibrer la balance. On pensait que dans une infraction commise en réunion, dans un délit d’Association de malfaiteurs, la sanction devait être directement proportionnel à la hiérarchie, que nenni ! Vétille 

Mais pourquoi, a-t-on si mal tranché la poire, ainsi ? Si les culpabilités étaient ou pas établies, les sanctions devaient être les extrêmes : Radiation à vie ou acquittement pure et simple.  Mais cette frappe à demi-volée peut-être sujette à rebond.

Donc, faute de preuve matérielle suffisante de culpabilité de l’un et de l’autre, la FIFA n’a pas appliqué la peine maximale : Radiation à vie pour les deux. Cette demi-condamnation a fait bondir Michel Hidalgo, au pifomètre. L’ancien sélectionneur de l’équipe de France des années Platini défend mordicus et aveuglement. Pour lui, Michel Platini est une idole intouchable, une icône pour la France. Et qu’on ne doit pas le traîner ainsi dans la boue, on en veut simplement à Platini, même quand il a reconnu avoir empoché 1 million 800 mille pour des nouilles.





Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>