Marie Madeleine Dioubaté : ‘’Pourquoi je suis rentrée en politique…’’
Source :  : Dernière Mise à jour : 15/12/2016
Lu : 1397 fois

La candidate du Parti des écologistes de Guinée (PEG) à la présidentielle de 2015 est-elle venue en politique par hasard ? Marie Madeleine Dioubaté répond par l’affirmative et estime qu’en Guinée, il n’y a rien d’autre à faire à part la politique.
L’unique femme en lice pour le poste de président de la République, lors de la dernière présidentielle, est rentrée au bercail il y a plus de 8 ans. A l’en croire, elle comptait réaliser plusieurs projets, notamment agricoles, mais a été confrontée aux réalités du pays.
‘’Quand vous ne connaissez personne, vous êtes confrontés à beaucoup de difficultés. Vous êtes rackettés et vous êtes face à une administration qui retarde vos dossiers’’, regrette Madeleine Dioubaté.
Parlant de ses projets agricoles, elle affirme avoir importé des machines achetées à couts de millions de dollars. ‘’On avait une convention avec l’Etat qui n’a pas été respectée. On a payé nos droits et tout ce qu’on nous a demandés. Mais on a eu des difficultés pour implanter le projet’’, se rappelle-t-elle.
‘’Quand on est diaspora et qu’on veut rentrer au pays pour s’installer, on est confrontés aussi à la méchanceté des gens’’, fait-elle savoir, précisant avoir investi dans l’agriculture dans plusieurs localités du pays.
‘’J’ai cultivé à Kankan, à Madina-Oula dans Kindia, à Kissidougou. On a été aussi  à Mali Yembéring pour des projets. Il y a d’autres secteurs à part l’agriculture où on s’est lancés avec des partenaires’’, cite la candidate malheureuse de la présidentielle de 2015.
A la question de savoir pourquoi elle a choisi de se lancer en politique, Marie Madeleine Dioubaté répond : ‘’Il n’y a rien à faire à part la politique’’, avant de souligner qu’elle est avant tout cheffe d’entreprise. Mais, dit-il, ‘’si les conditions ne sont pas réunies pour travailler, je suis obligée effectivement de trouver autre chose. Parce que je ne suis pas fonctionnaire en Guinée’’.
Boussouriou Doumba





Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>