El Tigre à Bamako, le nord Mali doit trinquer, la Guinée aussi…
Source : Autres : Dernière Mise à jour : 19/11/2012
Lu : 911 fois

(Guinee7 )  Général Sékouba Konaté alias El Tigre, ci-devant président de la Transition guinéenne, haut commandant de la Force Africaine en Attente (FAA) doit bientôt s’installer à Bamako pour coordonner la lutte contre les islamistes au Nord Mali. C’est sa mission officielle. Mais contre toute attente, le grand félin a, officieusement un autre plan : traquer des militaires de l’entourage du président guinéen pour avoir orchestré l’arrestation de ses amis. C’est lui qui le dit dans une émission à grande écoute. Autant dire qu’El Tigre menace…son propre pays. Ce qui fait dire à certains qu’Alpha Condé devrait dès maintenant s’opposer à son mandant à la tête de la FAA. Notre analyse.

Sékouba Konaté mesure-t-il la grandeur et la noblesse de ses responsabilités actuelles à la tête de la Force Africaine en Attente ? Sait-il qu’il est là parce que soutenu par son pays d’origine ? Sait-il qu’à ce poste, il est astreint à un devoir de réserve ? Ces genres de questions, on peut les lui poser à l’infini.

En attendant faisant un peu dans le mélange de genre, il promet, quand il sera installé à Bamako, l’enfer aux militaires qui entourent le président. Ces militaires ‘’menteurs et démagogues qui ne cherchent à défendre que leurs propres intérêts’’ (Sic)

Il profite de son interview pour plaider en faveur de ses proches : le président devrait gracier les militaires interpellés suite à l’attaque de la résidence de celui-ci le 19 juillet 2011 ; il devrait aussi travailler avec Baidy Aribot, un proche parmi les proches du Général.

Le tigre, Général de surcroit, a, avec cette sortie, transgressé certaines valeurs, c’est le moins qu’on puisse dire. Il est d’abord de l’Armée, ‘’la grande muette’’, l’appelle-t-on. Elle ne sort de sa réserve habituellement que quand il faut défendre son pays et…les valeurs, parfois. Et non les amis comme le fait si bien le Général. Question : Que cache la sortie du Général maintenant ? Au moment où la justice avance dans le dossier du 19 juillet, au moment où Baidy pour qui, il avait aménagé des postes juteux pendant ‘’sa’’ transition notamment aux Mines, a des démêlés avec la justice ? On est tenté de répondre que tout ça n’est que des moyens dilatoires pour influencer la justice ou la stopper net.

Le tigre, les spécialistes vous le diront, est un prédateur qui chasse de préférence les proies de grandes tailles. Notre tigre à nous s’est donc assigné un challenge: celui de faire la guerre aux gros calibres de l’armée guinéenne qui sont autour du président. Pourra-t-il le faire sans déstabiliser la Guinée ? C’est la question. En tout cas certains pensent que le président Condé devrait saisir les instances de l’Union Africaine pour attirer leur attention sur un possible détournement de la mission du Général Konaté à Bamako. Et s’opposer à son mandat à la tête de la Force Africaine en Attente.

Aziz Sylla





Notez cet article :
1
2
3
4
5

Note : 4/5
 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>