Elections législatives : Des experts de l’OIF attendus à Conakry, Abdou Diouf veut il tuer la démocratie Guinéenne ?
Source : Telediaspora.net : Dernière Mise à jour : 20/11/2012
Lu : 331 fois

(guinee 58) Dans la perspective des élections législatives en 2013, une délégation composée d’experts de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie, ndlr) serait attendue dans la capitale Guinée cet après-midi par le régulier Air France en provenance de Paris d’où siègent les bureaux de l’OIF.

C’est lors de la retraite de la nouvelle CENI à Boffa que la décision de faire venir les experts de l’OIF aurait été imposée par le nouveau président de cette institution Monsieur Bakary Fofana. D’après certains commissaires, même si l’option de lancer un nouvel appel d’offre internationale a été décidée par l’ensemble des membres de la nouvelle CENI, Alpha Condé tient vaille que vaille à imposer WayMark comme opérateur de révision du fichier électoral. Cette venue de ces experts de l’OIF ne serait pas du goût de l’opposition Guinéenne. « Les insuffisances et les imperfections de WayMark ont déjà été constatées lors de deux audits séparés et indépendants opérés par l’OIF et le PNUD. Pourquoi faire un nouvel audit ? » S’interroge l’opposition Guinéenne. A noter que ce n’est pas la première fois que l’opposition Guinéenne s’insurge contre l’immixtion de l’OIF dans l’organisation des élections législatives. Lors de sa dernière rencontre avec ses militants et sympathisants en France, le président de l’UFR Monsieur Sidya Touré avait martelé son opposition à la participation de l’OIF aux élections législatives en raison de son impartialité et des accointances de son secrétaire général Monsieur Diouf avec le président Alpha Condé (lien : http://www.guinee58.com/index.php/politique/34-politique-guinee-conakry/4870-lnous-ne-voulons-pas-de-loif-dans-lorganisation-des-elections-legislativesr-avertit-sidya-toure).

Mais l’on voit malgré les mises en gardes et la farouche détermination des leaders politiques à s’opposer au tripatouillage de notre fichier électoral par WayMark dont les incompétences sont avérées et le recrutement s’est fait en catimini sans appel d’offres, le secrétaire général de l’OIF Monsieur Diouf s’obstine à aider son ami de l’international socialiste le président Alpha Condé à organiser une mascarade électorale de grande ampleur d’où la question que se posent bon nombre d’observateurs politiques de notre pays, l’ancien président sénégalais Abdou Diouf veut il tuer la démocratie Guinéenne ?

Affaire à suivre…





Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>