En Guinée, le Groupe Bolloré compte investir 500 millions d’euros en 25 ans
Source : Autres : Dernière Mise à jour : 22/11/2012
Lu : 435 fois

(Guinee7) Le Président Directeur Général du Groupe Bolloré, Vincent Bolloré, était au Palais Sékhoutouréya dans la journée du mardi 20 octobre 2012 où il s’est entretenu avec le chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé, au sujet des investissements de cette entité française en Guinée et principalement au Port Autonome de Conakry.

Il faut rappeler que le Groupe Bolloré s’occupe des travaux d’extension et de modernisation du quai à conteneurs du Port Autonome de Conakry depuis 2011. Un projet pour lequel cette entreprise française a débloqué 70 millions d’Euros. A cela s’ajoute la construction plus tard d’un port sec à Kagbélén et d’importants investissements dans l’énergie. Le tout pour une enveloppe globale de 500 millions d’Euros sur 25 ans.

Coté en bourse, le Groupe Bolloré figure parmi les 500 plus grandes compagnies du Monde. Ce qui détermine sa grande présence sur le marché de la création de l’emploi par le biais de gros investissements à travers le monde.

Lors de ce tête-à-tête, le Président de la République a réaffirmé au PDG de Bolloré sa volonté de faire de la Guinée un pays émergent. Une vision que partage le PDG du Groupe Bolloré.

A sa sortie de l’audience, Vincent Bolloré a déclaré : « J’ai dit au Président de la République mon intérêt dans ce pays. Il m’a expliqué que pour lui, c’est très important que le peuple guinéen puisse commencer à bénéficier des investissements des uns et des autres. Et donc nous allons regarder au-delà de la logistique du port, ce que nous pouvons faire pour les chemins de fer, peut-être même dans l’hôtellerie ».

Parlant des investissements de sa société en Guinée, le PDG du Groupe Bolloré précise : « Le Port a beaucoup avancé. Vous l’avez vu, il n’y a plus de bateaux qui attendent. On a déjà fait plus de 5 hectares qui ont gagné sur la mer. On a mis deux grandes grues. C’est un investissement déjà réalisé de 70 millions d’Euros. Mais nous ne sommes qu’à la première phase. Nous venons de finir l’appel d’offres et une société chinoise a été retenue pour faire un nouvel investissement aussi important pour pratiquement doubler avec 400 mètres de quai supplémentaires. Et puis évidemment, il faut pouvoir désengorger le port, continuer le port sec et l’ensemble de la logistique. C’est très important, puisque ça permet de faire rentrer les produits à moindre coût et permettre aussi les exportations. Nous continuons les efforts dans ce beau pays et chaque fois que je viens ici, je constate des progrès ».

Concernant l’apport de sa société dans le secteur de l’énergie, M. Bolloré dira : « On a un secteur sur lequel on fonde beaucoup d’espoir, c’est d’utiliser le soleil, le photovoltaïque. C’est de prendre nos batteries, que nous sommes les seuls à fabriquer, et permettre d’utiliser cette ressource qui est aujourd’hui inexploitée. Avec le photovoltaïque, quand il fait nuit où il n’y a plus d’électricité ou quant il y a des nuages, nos batteries permettent de stocker cette électricité solaire et l’utiliser. Donc c’est un complément très important ».

B S





Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>