BAIDY ARIBOT : Une affaire de plus de six millions de dollars US
Source : Guineeconakry.info : Dernière Mise à jour : 23/11/2012
Lu : 652 fois

A peine rentré de l’Europe où il a séjourné au cours des derniers mois dans le cadre stricte d’une tournée, du reste personnelle, le président de l'AFAG, l’Alliance des Forces d’Avenir de Guinée, l’ex ministre de la jeunesse, ancien Directeur du Fonds minier et leader de , Baïdy, a été comme prévu, entendu dans la matinée du mardi 20 novembre 2012 par un juge d’instruction du tribunal de première instance de Kaloum. Une comparution liée à une affaire civile et non politique, reconnait l’intéressé qui a opéré une sortie très mouvementée, au point de mobiliser des jeunes de la commune de Kaloum et bien d’autres en provenance des autres quartiers de la ville de Conakry acquis à sa cause. Une démarche qui n’a naturellement rien à avoir avec la procédure judiciaire qui ne saurait être influencée par quoi ce soit. Mais, même si cela devait être le cas, nombre de compatriotes se demandent comment un novice sur le terrain politique comme Baidy Aribot, dont le poids politique est pour le moment difficilement mesurable, peut-il faire peur au pouvoir en place ?
Mais toujours est-il que contrairement à ce qu’on voulait faire croire Baidy Aribot  a été entendu sur une affaire d’escroquerie qui le concerne à titre personnel. Une affaire qui le rattrape après plusieurs années passées à l'étranger.


Aussi curieux que cela puisse paraitre, convoqué au Tribunal de Première instance de Kaloum pour des faits précis qui lui sont reprochés par une société minière,  Baidy Aribot a vite fait de crier au harcèlement politique au motif que l’ AFAG,  alliance des forces d'avenir de Guinée, dont il est le président pose des problèmes au parti au pouvoir dans la commune du  Kaloum.  Ses inconditionnels sont allés plus loin jusqu’à dire que Baidy Aribot n’a pas voulu  serrer la main au président Alpha Condé à la mosquée de Sandervalia vendredi dernier !


Ces arguments ont été démentis par Baidy Aribot en personne qui a déclaré à sa sortie du tribunal, qu’il  a été entendu dans le cadre d'une affaire civile dont ne serait pas concerné. Mais avant lui le procureur du tribunal de première instance de Kaloum a fait remarquer que Baidy Aribot est poursuivi pour des affaires d’escroquerie d'un montant qui tournerait autour de six millions de dollars américains, suite à une plainte déposée par une société de la place concernant un permis minier. Évidemment ces plaintes le visaient depuis quelque temps et il aavait déjà été entendu à propos.  Mais, l’ancien ministre a été saisi par un huissier de justice une cédule de citation en main pour se présenter au TPI de Kaloum.


En attendant l’affaire suit bien sûr son cours et il appartiendra à Baidy et ses conseillers de prouver son implication ou non dans cette affaire qui le rattrape en pleine course politico-sociale. 

 





Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>