CRISE MALIENNE: la Guinée contribue à hauteur d’un million de dollar US
Source : Guineeconakry.info : Dernière Mise à jour : 30/01/2013
Lu : 170 fois

« Quand la case du voisin brûle, il faut le secourir au plus vite » dit un adage africain. Ce n’est donc pas pour rien que les pays membres de la communauté économiques de l’Afrique de l’ouest, CEDEAO, qui se sont sentis concernés au premier degré, et, dès les premières heures de l’attaque, par l’occupation du septentrion malien par des Jihadistes de tout acabit, se sont mobilisés comme un seul homme, pour bouter ces hordes de barbares hors du territoire du Mali.

D’abord avec les moyens de bord qui se sont concrétisés en premier lieu par des sommets des ministres des affaires étrangères de la sous région, suivis chaque fois, de ceux des chefs d’Etats, puis de la sensibilisation et de la conscientisation de la communauté internationale sur le danger qui guettait cette région du monde, avec une possible ‘’malighanistanisation’’.

Des efforts qui ont fini par payer grâce à l’intervention militaire de la France en appui de l’armée malienne. Une politique intelligente de François Hollande qui ne pouvait pas ne pas payer, accompagnée qu’elle est désormais par le monde entier. D’où le passage à la vitesse supérieure de chacun et de tous. Y compris en Guinée où, à l’occasion du sommet organisé pour la résolution de la crise malienne, la Guinée a annoncé, par la voix du ministre des affaires étrangères, Loucèny Fall, la mobilisation d’un million de dollar US, en ces temps de vaches maigres, s’il vous plaît !

En matière d’efforts de guerre, la Guinée a déjà déployé 140 commandos dans le front. Elle compte, au fil du temps, augmenter le nombre d’hommes en uniformes dans les prochaines semaines pour le porter à 500. Soit le même nombre que la Cote d’Ivoire, le Burkina Faso et le Niger.

Ce n’est surtout pas rien, quand on sait les troupes guinéennes, comme c’est le cas pour les autres d’ailleurs, sont prises en charges par l’Etat guinéen. Mais en plus, le gouvernement de Mohamed Saïd Fofana qui ne voudrait pas se laisser faire dans l’apport pour le retour de la paix dans ce pays frère, vient de débloquer un montant de total d’un million de dollars américains. Cette somme, comme les 120 millions débloqués par le Japon, le plus grand contributeur financier pour la résolution de la crise malienne, doit servir à la guerre contre les Jihadistes, à la stabilisation du pays et à la tenue des élections présidentielles au Mali.

Un fait important, c’est que, la CEDEAO qui demandait à mobiliser, pour un début, un montant de 450 millions de dollars avant de placer la barre plus haut, et, a aujourd’hui plus de 500 millions de dollars dans sa caisse, contre 950 réclamés à présent.

Il reste à savoir comment l'opposition regroupée au sein du Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition et l'Alliance pour la Démocratie et le Progrès va juger de cet appui de la Guinée. Vu qu'elle a trouvé qu'il était indigne de la Guinée d’envoyer seulement 125 hommes sur le terrain, comme annoncé préalablement par le porte-parole du gouvernement.





Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>