ALLIANCE COLLECTIF/CDR : Jean-Marie Doré désavoue Boubacar Barry et Kassory Fofana
Source : Guineeconakry.info : Dernière Mise à jour : 30/01/2013
Lu : 248 fois

Le Club des Républicains, CDR, une alliance politique de vocation primaire centriste, traverse actuellement la pire crise depuis sa fondation, il y a un peu plus d’une année. En raison de la mésentente entre les leaders des formations politiques membres, suite à la convention passée récemment entre le Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition, l’ADP et certains d’entre eux. Contre la volonté des autres composantes de ladite alliance, dont l’ancien premier ministre Jean Marie Doré, qui qualifie Ibrahima Kassory Fofana de Guinée pour Tous, GPT, et Boubacar Barry du Parti National pour le Renouveau, PNR, "d’opportunistes" qui auraient ainsi, selon lui, agi en leurs propres noms, et non en celui de l’ensemble des structures membres du CDR. Une crise ouverte qui met à présent en péril l’existence du CDR, qui pourrait à la longue éclater en lambeaux…
Le moins que l’on puisse dire, c’est que rien va plus au sein du CDR. Cette situation est la conséquence directe et immédiate de l’option prise par le leader du GPT, Ibrahima Kassory Fofana, en complicité avec son homologue du PNR, Boubacar Barry, qui n’a jamais daigné consulter au préalable, les chefs des quatre autres formations composant le CDR, avant d’aller signer une convention avec l’aille dure de l’opposition comprenant essentiellement le Collectif et l’ADP. Consacrant ainsi le basculement de ladite alliance dans l’opposition radicale.

Cette décision de Kassory Fofana s’expliquerait, selon ses propres termes, par "la vision manichéenne des textes  en vigueur en Guinée qui ne reconnaissent pas l’existence du centre''. Ce qui oblige tous les partis politique à se ranger soit du coté de l’opposition ou du pouvoir. Il fallait donc faire un choix. tandis que certaines sources bien informées trouvent que cette décision de Kassory Fofana, n’est ni plus ni moins que l’illustration du fossé qui s’est agrandi, au cours de ces derniers temps, entre le Président Alpha Condé et son ancien allié de l’Arc-en-ciel.

Quoi qu’il en soit le leader de GPT n’entend plus jouer le rôle nébuleux de centriste. Faute d’être avec le parti au pouvoir avec lequel, ils semblent avoir définitivement rompu, Kassory Fofana  et Boubacar Barry préfèrent se ranger résolument du coté de l’opposition. Seul  hic, c’est l’accord signé avec le Collectif et l’ADP, est nul et non avenu, estime Jean Marie Doré qui est monté au créneau pour le dénoncer avec véhémence! Au demeurant, l’ancien premier trouve que ces leaders politiques, qui ne sont plus que des anciens alliés, n’ont agi que pour leurs propres comptes et non du CDR qui, elle, reste une alliance centriste.

Leader de l’Union pour le Progrès de la Guinée, UPR, a révélé par ailleurs que si ce qui lie le CDR et le Collectif est le combat pour la tenue des élections libres et transparentes. Et, que cela ne peut nullement être un motif valable pour s’inféoder à une quelconque alliance, soit-elle de l’opposition radicale.





Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>